Prendre sa retraite au Portugal

Vous recherchez une maison au Portugal ou un appartement pour une retraite au soleil?

Parlons de votre projet

Retraite au Portugal: immobilier, impôts, avantages et fiscalité


Depuis janvier 2013, tous les retraités étrangers qui séjournent au mois 183 jours au Portugal ou qui possèdent, au 31 décembre une habitation avec l’ensemble des conditions de logement susceptibles de supposer que l’individu à l’intention de l’utiliser et l’occuper comme sa résidence habituelle seront exemptés d’Impôt sur le Revenu provenant de sources étrangères de personnes physiques pendant un délai de dix ans.

Cette exemption pourra être cumulée avec les autres applicables aux « résidents non habituels portugais », déjà en vigueur, et qui permettent une exemption des revenus perçus à l’étranger. Ce régime de résidence non habituelle a encore un avantage supplémentaire : il applique une imposition forfaitaire de seulement 20 % applicable sur les revenus provenant de prestation de services et des salaires perçus au Portugal. Dividendes, intérêts, plus-values et tout autre revenu de source étrangère seront exempts de l’Impôt sur le Revenu des personnes physiques.

Pour bénéficier de cette mesure, il vous suffit de ne pas avoir été imposé comme résident fiscal au Portugal ces 5 dernières années et avoir de justifier au 31 décembre d’une habitation au Portugal que vous occupez comme résidence principale. Cette mesure concerne les retraités du secteur privé uniquement.

Bonne nouvelle : Bénéficiez d’une exonération d’impôts sur le revenu de retraites pendant 10 ans en vous installant au Portugal!

Contacter un Chasseur Immobilier
Précisez l’indicatif si hors de France
Règlement Général sur la Protection des Données RGPD
En soumettant ce formulaire, vous avez accepté que les informations saisies dans ce dernier soient utilisées pour permettre de vous recontacter, dans le cadre de la relation commerciale qui peut en découler, conformément au nouveau règlement sur la protection des données et à notre politique de protection des données personnelles sur cette page. Vos données seront conservées pendant 24 mois. Vous pouvez modifier ou supprimer vos données personnelles en nous contactant par e-mail à l’adresse : rgpd@tagusproperty.com

Retraite au Portugal : vos démarches avant le départ

Rassurez-vous, vous ne serez pas les premiers à partir profiter de votre retraite au Portugal. On estime la communauté française à plus de 50.000, dont la plupart à Lisbonne, Algarve et Porto.

Questions & Réponses

1) Un retraité partant au Portugal continue-t-il à percevoir sa pension?

Oui, un retraité peut déménager dans le pays de son choix et continuer à percevoir sa pension. L’Assurance retraite verse d’ailleurs des pensions à des personnes installées dans plus de 150 États.

2) Quelles sont les démarches à accomplir?

Au moment de partir, il suffit d’écrire à sa caisse pour annoncer son changement d’adresse et, le cas échéant, ses nouvelles coordonnées bancaires [NDLR: il est nécessaire de prévenir toutes ses caisses de retraite]. Pour éviter tout risque de suspension de pension, nous conseillons de joindre d’emblée un « justificatif d’existence » à ce courrier. Ce formulaire est disponible sur l’assuranceretraite.fr.

3) À quoi sert ce justificatif d’existence?

Ce document est nécessaire pour verser une pension à l’étranger. L’Assurance retraite le demande une fois par an. Quelle que soit la nationalité du retraité, celui-ci doit faire compléter son justificatif d’existence par une autorité compétente de son pays de résidence puis le renvoyer le plus rapidement possible à sa Carsat. Pour l’instant, seules les personnes installées en Allemagne, en Belgique et au Luxembourg sont dispensées de renouveler cette formalité, car la France échange les données administratives avec ces pays.

4) Le montant d’une pension versée à l’étranger est-il différent?

La pension brute reste inchangée, mais le montant net peut être plus élevé. En effet, si votre domicile fiscal est à l’étranger vous n’aurez plus à cotiser à la CSG, à la CRDS ni à la Casa (qui représentent au total un prélèvement de 7,4%). En revanche, une cotisation d’Assurance maladie de 3,2% sera prélevée. Attention, il s’agit d’une cotisation de solidarité, elle n’ouvre pas de droits.

5) Vivre au Portugal peut-il faire perdre des aides financières?

En effet, certaines aides sont soumises à une condition de résidence en France: c’est le cas de l’Allocation de solidarité aux personnes âgées (Aspa) ou de l’Allocation supplémentaire d’invalidité (ASI). Comme des contrôles de résidences sont effectués, mieux vaut signaler son départ à sa caisse de retraite pour éviter d’avoir à rembourser des sommes indues.

6) Il y a des avantages à prendre sa retraite au Portugal?

Oui !!! Vous êtes exonérés d’impôts pendant 10 ans !

En effet, par un décret-loi en date du 23 septembre 2009, le Portugal a reconnu le statut fiscal de résident non habituel (RNH) qui permet de bénéficier d’un taux spécial d’imposition pour certains revenus de source portugaise et de bénéficier d’exonérations sur les revenus de source étrangère.

RNH – le statut de Résident Non Habituel au Portugal


Introduction sur le régime des Résidents Non Habituels (RNH) au Portugal

Le régime des résidents non habituels (RNH) pourra s’appliquer aux personnes physiques qui transfèrent leur résidence fiscale sur le territoire portugais, à condition qu’elles n’aient pas été imposables comme résidents fiscaux au Portugal à aucun moment au cours des 5 années qui précèdent le transfert.

Au titre du régime des RNH, la plupart des revenus issus de sources étrangères ne sont pas imposables au Portugal. De plus, les revenus d’activité nationaux considérés à valeur ajoutée pourront bénéficier d’un taux d’imposition fixe de 20 %. 

Le Portugal est devenu l’une des destinations préférées des Français expatriés. Les expatriés retraités sont exonérés d’impôts pendant dix ans à condition de passer au moins 183 jours par an au Portugal et de ne pas y avoir été résident fiscal au cours des cinq dernières années. Une mesure très attractive qui s’adresse autant aux retraités fortunés – le pays n’a ni ISF ni taxes sur la succession – qu’aux plus modestes, qui y voient leur pouvoir d’achat démultiplié (+30 % à Lisbonne, + 45 % dans le reste du pays).

Durée du régime de RNH

Après inscription au registre des contribuables du service des finances (Autoridade tributária ou AT), les contribuables dans ces circonstances acquièrent le droit d’être imposables comme RNH pour une durée de 10 ans consécutifs, à condition qu’ils soient considérés comme résident fiscal au Portugal chacune des années de la période en question, à l’issue de laquelle ils seront imposables conformément aux règles générales. Il n’existe toutefois aucune procédure de « renouvellement » du régime des RNH, raison pour laquelle il sera maintenu jusqu’à ce que le service des finances (AT) ne s’oppose à son application.

Exigences essentielles pour adhérer au régime RNH

La résidence sur le territoire portugais à des fins de fiscalité peut être acquise, à tout moment, lorsque l’individu satisfait à l’une des exigences suivantes:

Avoir séjourné sur le territoire portugais plus de 183 jours, suivis ou intercalés, sur une période de 12 mois débutant ou finissant au cours de l’année en cause.

Dans le cas contraire, disposer d’un logement, sur le territoire portugais, à tout moment de la période visée à l’alinéa précédent, dans des conditions qui laissent supposer son intention de le conserver et de l’occuper comme résidence habituelle (notamment en achetant ou louant un bien immobilier destiné au logement).

Pour pouvoir être imposable en tant que RNH chacune des années de la période de 10 ans, il est nécessaire que le contribuable soit considéré comme résident aux fins de l’IRS. Lorsque le contribuable n’a pas bénéficié du droit d’imposition en tant que RNH au cours de ces 10 années, il pourra en bénéficier à nouveau pour toute année restante de cette période, à condition qu’il soit à nouveau considéré comme résident à des fins de l’IRS.

Il est à noter que ces exigences ont été modifiées le 1er janvier 2015.

La demande d’inscription en tant que RNH doit être présentée après l’inscription comme résident fiscal sur le territoire portugais et jusqu’au 31 mars (inclus) de l’année suivante.

Avantages du régime de RNH


Le régime de RNH comprend deux groupes d’avantages accordés selon la provenance (source étrangère ou nationale) et la nature des revenus perçus.

De manière générale, ces bénéfices sont répartis comme suit :

– Exonération | Revenus de source étrangère :

Intérêts, dividendes et autres revenus de capital, plus-values, revenus salariaux et issus d’une profession libérale, revenus fonciers et revenus issus de la retraite ou autres pensions;

Les plus-values issues de la vente de parts sociales ne sont généralement pas exonérées.

– Imposition à taux fixe | Revenus de source portugaise :

Revenus salariaux et issus d’une profession libérale.

Conditions d’exonération/de réduction d’imposition

Les revenus de source étrangère perçus par les RNH et ci-dessous énoncés sont exonérés, sous réserve du respect des exigences suivantes :

– Revenus salariaux : S’ils sont imposables dans l’État de la source, en application de la convention fiscale conclue entre le Portugal et cet État, ou, en l’absence d’une telle convention, s’ils sont imposables dans l’État de la source, à condition que les revenus ne soient pas considérés comme ayant été obtenus sur le territoire portugais ;

– Revenus issus d’une profession libérale : Si ces revenus sont considérés à valeur ajoutée (voir ci-dessous) et s’ils peuvent être imposés dans l’autre État, en application de la convention fiscale conclue entre le Portugal et ce pays, ou, en l’absence d’une telle convention, s’ils peuvent être imposés dans l’autre État en application du modèle OCDE de convention fiscale, à condition qu’il ne figure pas sur la liste noire des offshores. En pratique, il n’est pas obligatoire que ces revenus soient effectivement imposés dans l’État de la source.

– Revenus de capitaux, plus-values, revenus fonciers : Si les revenus peuvent être imposés dans l’autre État, en application de la convention fiscale conclue entre le Portugal et ce pays, ou, en l’absence d’une telle convention, s’ils peuvent être imposés dans l’autre État en application du modèle OCDE de convention fiscale, à condition qu’il ne figure pas sur la liste noire des offshores. En pratique, il n’est pas obligatoire que ces revenus soient effectivement imposés dans l’État de la source.

– Pensions : Si ces revenus sont imposables dans l’autre État, en application de la convention fiscale conclue entre le Portugal et ce pays, ou s’ils ne sont pas considérés comme ayant été obtenus sur le territoire portugais, c’est-à-dire s’ils ne sont pas versés par des entités établies au Portugal. Concernant les pensions, et pour autant que certaines conditions à analyser au cas par cas soient remplies, il pourra exister une situation de double non-imposition : exclusion d’imposition dans l’État source et au Portugal.

Les citoyens Français, du Royaume-Uni, de Scandinavie, entre autres, peuvent prétendre à ce régime.

Les revenus portugais perçus par les RNH et ci-dessous énoncés sont exonérés, sous réserve du respect des exigences suivantes :

– Revenus salariaux : S’il s’agit de revenus issus d’ « activité à valeur ajoutée » un taux d’imposition fixe de 20 % pourra s’appliquer, assujetti à une retenue à la source. Ce taux pourra être majoré d’une surtaxe à taux variable, fixée entre 0 et 3,21 % en 2017, selon la fourchette du revenu imposable.

– Revenus issus d’une profession libérale : S’il s’agit de revenus issus d’une « activité à valeur ajoutée », un taux d’imposition fixe de 20 % pourra s’appliquer, assujetti à une retenue à la source. Ce taux pourra être majoré d’une surtaxe à taux variable, fixée entre 0 et 3,21 % en 2017, selon la fourchette du revenu imposable.

Activités à valeur ajoutée

L’arrêté no 12/2010 du 7 juin définit les activités considérées à haute valeur ajoutée, parmi lesquelles :

Exemples:
À titre d’exemple, nous indiquons quelques cas correspondant aux situations les plus courantes pour lesquelles nous sommes sollicités.

Pedro, ressortissant brésilien, applique le régime des RNH. Ses revenus provenant du Brésil seront imposés comme suit :

  1. Revenus fonciers (rentes) – Les revenus issus de biens immobiliers situés au Brésil ne sont pas imposables au Portugal.
  2. Dividendes ou distribution des bénéfices – Les dividendes versés par une société brésilienne à un associé au statut de RNH ne sont pas imposables au Portugal.
  3. Pensions – Les pensions versées par la sécurité sociale brésilienne ne sont pas imposables au Portugal.
  4. Revenus salariaux/services fournis au Portugal – Les revenus salariaux ou découlant de services fournis au Portugal sont imposables aux taux normalement applicables aux autres résidents fiscaux sur le territoire national, sauf si ceux-ci proviennent d’une activité à valeur ajoutée, auquel cas ils seront frappés d’un taux fixe de 20 %*.

* En 2017, cette surtaxe varie entre 0 et 3,21 %, selon la fourchette du revenu imposable.

Quel que soit le cas, le résident sera redevable de contributions/ cotisations envers la sécurité sociale, aux taux normalement applicables au Portugal, sauf situations exceptionnelles.

Claude, ressortissant français, applique le régime des RNH.

Ses revenus provenant de la France seront imposés au Portugal comme suit:

  1. Revenus fonciers (rentes) – Les revenus issus de biens immobiliers situés en France ne sont pas imposables au Portugal.
  2. Dividendes ou distribution des bénéfices – Les dividendes versés par une société française à un associé au statut de RNH ne sont pas imposables au Portugal.
  3. Pensions – La pension française versée à un bénéficiaire au statut de RNH n’est pas imposable au Portugal. Si cette pension ne relève pas de l’exercice de fonctions dans le secteur public, elle ne sera pas non plus imposable en France.
  4. Revenus salariaux/services fournis au Portugal – Les revenus salariaux ou découlant de services fournis au Portugal sont imposables aux taux normalement applicables aux autres résidents fiscaux sur le territoire national, sauf si ceux-ci proviennent d’une activité à valeur ajoutée, auquel cas ils seront frappés d’un taux fixe de 20 %* . Quel que soit le cas, le résident sera redevable de contributions/cotisations envers la sécurité sociale, au taux normalement applicables au Portugal, sauf situations exceptionnelles.

* Une surtaxe pourra s’appliquer, qui varie, en 2017, entre 0 et 3,21 %, selon la fourchette du revenu imposable.

Tagus Property vous trouve le bien immobilier idéal et vous aide dans les démarches d’acquisition du status RNH au Portugal

TROUVER UN CHASSEUR IMMOBILIER AU PORTUGAL PAR RÉGION

Chasseur immobilier à Lisbonne

Contactez nos chasseurs immobiliers dans la région de Lisbonne pour parler de votre projet d’achat.

Lire la suite

Chasseur immobilier Côte d’Argent

Faites appel à un chasseur pour trouver une maison ou un appartement autour de Lisbonne.

Lire la suite

Chasseur immobilier en Algarve

Contactez un chasseur immobilier pour trouver votre villa ou appartement en bord de mer au Portugal.

Lire la suite